Le site de Madeleine et Pascal

Pol-e Doktar

Un pont sassanide, sur une longue route à travers les monts du Zagros
15 mai 2012, par Madeleine, Pascal
 

Au départ de Kermanshah, sur le plateau iranien, la route aborde les monts du Zagros, traverse la province du Lorestan en passant près de sa capitale Khorramabad. Au-delà d’un col, elle rejoint la vallée du fleuve Karkheh qui passe ensuite à l’ouest de Suse avant de se perdre dans le Chott-el-Arab au voisinage de la frontière Iran-Irak. Le pont sassanide de Pol-e Doktar se situe dans la haute vallée du fleuve Karkheh.

Le pont de Pol-e Doktar

Le Karkheh et le pont

Pol-e Doktar signifie Pont de la fille ou Pont de la princesse ; de nombreux ponts portent ce nom.

Situé dans la province de Lorestan, ce pont est daté du IIIe siècle et pourrait avoir été réalisé, comme d’autres ponts et barrages de la région, par les prisonniers romains capturés, avec leur empereur Valérien, par l’empereur sassanide Shâpûr Ier lors de la bataille d’Édessa, en Mésopotamie, en 260. Le pont a fait l’objet de réfections à l’époque islamique.

  • La route moderne passe sous une arche d’époque (...)
  • Falaises calcaires
  • Vue rapprochée des piles du pont
  • Fleurs au bord de la rivière

La route de Kermanshah à la plaine du Khuzestan

La route, à l’approche du pont de Pol-e Doktar

La route permet de suivre l’évolution des cultures et des paysages, début mai, depuis le plateau iranien jusqu’à la plaine du Khuzestan, en passant par les montagnes du Zagros.

  • Vergers et céréales
    Au départ de Kermanshah, les blés ne sont pas (...)
  • Halte, à 150 kilomètres de Kermanshah
  • Arrivée dans le Zagros

  • Halte rustique
  • Paysage désolé au col
  • Village dans les montagnes

  • Troupeau de chèvres
  • Aridité dans le Khuzestan
  • Là, les blés sont murs

Retour à la carte d’Iran


Article mis à jour le 17 octobre 2018