Le site de Madeleine et Pascal

Le Chehel Sotun d’Ispahan

Quarante colonnes se mirant dans l’eau

27 septembre 2012, par Madeleine, Pascal

Un Chehel Sotun est un palais à grand nombre de colonnes. Celles-ci ne sont cependant pas forcément quarante, ce nombre étant utilisé en persan pour signifier l’abondance.

Le Chehel Sotun d’Ispahan fut édifié sous les règnes de Shâh Abbâs Ier et de Shâh Abbâs II. Ses colonnes se reflètent dans l’eau d’un bassin d’albâtre. C’était le palais des couronnements et des réceptions officielles d’ambassadeurs étrangers.

Au bout du bassin, le palais

Le porche à colonnes, caractéristique de l’archirecture persane porte le nom de talar. Édifié en 1647, il précède un iwan décoré de miroirs. Ce dernier abritait le trône du souverain.

  • Le portique et ses colonnes
  • Au pied du portique
  • Les colonnes en bois sont soutenues par des (...)

  • Lion d’albâtre à la base d’une colonne
  • Vers les jardins
  • Du portique, vue vers le pavillon d’accueil

  • L’iwan qui suit le portique
  • Muqarnas de glaces dans l’iwan
  • Détail du décor de miroirs
  • Plafond de glaces

La salle de réception

Le portique donne accès à une pièce de réception barlongue.

La salle de réception

La photo précédente montre la structure de cette salle, couverte de trois coupoles peu profondes séparées par des arcs persans transversaux.

La grande peinture centrale date de la fin du XVIIIe siècle, donc de l’époque qadjare. Elle illustre une défaite safavide, celle de la bataille de Chaldiran qui vit le fondateur de la dynastie safavide, Shāh Ismaïl, s’incliner face aux Ottomans du sultan Sélim Ier équipés de canons.

  • Bataille de Chaldiran
  • Shâh Ismaïl
  • Sélim Ier et son artillerie

Sur le mur d’en face, une autre grande peinture glorifie la nouvelle dynastie qadjare : elle représente la victoire de Nadir Shâh sur le moghol Muhammad Shâh en 1739.

Victoire de Nadir Shah sur le moghol Muhammad Shah


Nadir Shâh

Des peintures plus anciennes datant du XVIIe siècle entourent les scènes précédentes. Elles célèbrent la grandeur de la dynastie safavide.

La victoire de Shâh Ismaïl sur les Ouzbeks

Les Ouzbeks qui avaient envahi la Transoxiane fuient devant Shâh Ismaïl : cette bataille fixa définitivement la frontière du nord-est avec le monde asiatique.

  • Victoire de Shâh Ismaïl sur les Ouzbeks
  • Shâh Ismaïl poursuit le général ouzbek
  • Le décor safavide qui domine le tableau

Shâh Tahmasp reçoit à sa table un dignitaire turkmène

  • Les turkmènes cachent leurs mains en signe de (...)
  • Shâh Tahmasp
  • Le dignitaire turkmène
  • Musiciens

Shâh Tahmasp accueille le moghol Humayun

Humayun, deuxième sultan moghol, alors en difficulté, se réfugie avec sa suite, vêtue de pyjamas indiens, à gauche, à la cour de Shâh Tahmasp.

  • Rencontre de Shâh Tahmasp et Humayoun
  • Humayoun à gauche et Shâh Tahmasp en rouge
  • Musiciens et danseuse

Shâh Tahmasp reçoit un souverain étranger

  • Shâh Tahmasp reçoit un souverain étranger
  • Le visiteur étranger prend la coupe ; son (...)
  • Shâh Thamasp offre du vin

Sous ces grandes peintures d’histoire, des scènes plus intimistes dans le style des miniatures sont représentées à hauteur des yeux.

Enfin, d’autres peintures ornent les pièces annexes, telle ci-dessous, une célèbre scène de l’histoire contée par le poète Nezami : Khrosrow découvre Shirin qui se baigne dans la rivière. Il se mord le doigt d’étonnement devant sa beauté.

La rencontre de Khrosrow et Shirin

Décors extérieurs

La salle de réception est flanquée extérieurement de deux portiques. Les niches délimitées sur leurs murs sont ornées de peintures représentant divers personnages dans un vêtement ou un style occidental : elles montraient que le souverain avait des échanges avec le monde occidental et honoraient les voyageurs et ambassadeurs venus de ces contrées.

  • Un couple à table, assis à l’occidentale
  • De part et d’autre de deux personnages assis à (...)
  • Un couple vêtu à l’occidentale
  • Beauté persane face à une fenêtre ouvrant sur un (...)
  • Beauté persane au bain devant une fontaine et (...)

L’arrière du palais donne sur une autre pièce d’eau

Un palais du même nom se trouve à Qazvin, qui fut capitale de la dynastie safavide avant Ispahan.

Voir le Chehel Sotun de Qazvin

Retour à Ispahan

Retour à la carte d’Iran


Article mis à jour le lundi 5 août 2019