Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Iran > La province d’Ispahan > Ispahan > Mausolées et imâmzâdehs d’Ispahan

Mausolées et imâmzâdehs d’Ispahan

29 septembre 2012, par Madeleine, Pascal

Le mot persan imâmzâdeh désigne à la fois
- un descendant d’un Imam chiite,
- le tombeau ou mausolée d’un membre de la famille des Imams.

La ville d’Ispahan compte de nombreux mausolées et imamzâdehs, parmi lesquels ceux d’Harun Velayat, de Jafar, d’Ismaïl, de Dar-el Imam et celui de Baba Ghasem.

L’imâmzâdeh Jafar

Arrivée à l’imâmzâdeh Jafar

Détail de la frise épigraphiée
Détail de la frise épigraphiée

Ce mausolée est une tour à base octogonale surmontée d’une corniche et coiffée d’un dôme.

Sous la corniche court un décor épigraphié sur deux lignes, vraisemblablement rénové à l’époque safavide : la ligne supérieure est en écriture coufique sur fond bleu turquoise tandis que la ligne inférieure est en écriture thuluth - sols en persan - blanche sur fond bleu intense.
Selon certains, l’imâmzâdeh Jafar porterait le nom d’un membre de la famille du huitième Imam, Reza. Ce point semble néanmoins controversé.

  • Vue d’ensemble
  • Dans la cour, des tombes modernes
  • Entrée du mausolée
  • Architecture intérieure de la tour
  • Sur le seuil, une belle pierre tombale

L’imâmzâdeh Harun Velayat

Ce mausolée qui se situe dans le quartier du bazar est dédié à un saint homme dont on ne sait rien.

La façade du mausolée en 2011


Du bazar, vue sur la coupole
Du bazar, vue sur la coupole

Édifié en 1513, sous le règne de Shâh Ismaïl, il constitue la plus ancienne réalisation safavide de la ville.

On a ajouté récemment à son décor extérieur d’immenses peintures représentant, à droite, le premier Guide suprème de la Révolution islamique Rouhollah Khomeyni et son successeur Ali Khamenei, et, à gauche, deux mollahs locaux.

À proximité immédiate du mausolée s’élève un minaret du XIIe siècle, le plus haut de la ville : c’est le minaret d’Ali. La mosquée dont il faisait partie n’existe plus.

  • En 2019, les portraits de droite ont été (...)
  • Arcades au fond de la cour
  • Détail du décor des arcades du fond de la (...)
  • Dans la cour : vue vers le minaret d’Ali, (...)
  • Décor du minaret d’Ali : des entrelacs (...)

Le portail principal et son décor

Ce portail est un pishtaq, c’est-à-dire un iwan sur lequel est plaqué un mur orné.

  • Le pishtaq : un mur orné sur lequel se détache (...)
  • Au-dessus d’un soubassement en albâtre, l’iwan (...)
  • La voûte à muqarnas porte une inscription (...)
  • Détail de la mosaïque de céramiques de la (...)
  • Décor d’un piedroit, en mosaïques de céramiques
  • Cette niche est pavée de briques multicolores (...)
  • Décor du soubassement en albâtre
  • Le lion d’Allah naïf, gravé parmi divers (...)
  • À gauche, l’entrée dans l’imâmzâdeh

L’intérieur de l’édifice

Le vestibule de l’imâmzâdeh est orné de peintures du XIXe siècle. Certaines ont un sujet religieux : c’est ainsi que l’une représente Ali accompagné de ses deux enfants Hôsseyn et Hassan, et qu’une autre montre le Prophète dont le visage est voilé.

  • Arrivée dans le vestibule en 2011
  • Plus avant dans le vestibule en 2019
  • Le Prophète
  • Ali et ses enfants
    Le lion du premier plan rappelle que "Le lion (...)
  • Scène de bataille

D’autres peintures sont constituées de bouquets et rinceaux fleuris abritant des oiseaux. Les décors sont parfois en léger relief.

  • "Roses et rossignols", un thème ornemental (...)
  • Des oiseaux parmi des rinceaux fleuris
  • Détail : une tête de dragon parmi les fleurs

On arrive enfin au sanctuaire proprement dit dont le sol est recouvert de somptueux tapis offerts par des fidèles.

  • Décor des murs du sanctuaire
  • Détail du décor précédent
  • Le mirhab

  • Détail d’un tapis
  • Décor géométrique portant une mention épigraphiée en
    Au-dessus, une inscription en caractères sols (...)
  • Détail d’un tapis

L’imâmzâdeh Ismaïl

L’imâmzâdeh Ismaïl

Ce mausolée est un complexe du XVIIe siècle qui comporte deux tombeaux.

  • Le dôme, revêtu de tuiles émaillées et ceint (...)
  • L’iwan, ceint d’un décor d’une mosaïque de (...)
  • Décor de mosaïque de céramique sur le portail
  • Un très curieux minaret, à proximité

On pénètre dans un vestibule orné de peintures d’époque qadjare.

  • Dans le vestibule
  • Partie haute du vestibule
  • Peintures de la voûte

On arrive ensuite dans un petit espace sous une coupole à muqarnas.

  • De là, une deuxième porte ouvre sur le premier (...)

Ce sanctuaire est salle ornée de peintures à caractère religieux qui abrite un premier cénotaphe.

  • Ali est auréolé et ses fils sont nimbés
    Ali porte l’épée Zulfiqar, reconnaissable à sa (...)
  • Ali et ses fils
    Peinture du XIXe siècle.
  • Un premier cénotaphe, dans une niche

Une deuxième salle contient un autre cénotaphe.

  • La salle suivante et le deuxième cénotaphe
  • Une coupole à muqarnas
  • Autour de la salle, des niches ornées
  • La voûte du mirhab

  • En quittant le mausolée : un seuil utilisant (...)
  • Une porte métallique épigraphiée
  • Un lion d’Allah sur un soubassement d’albâtre

Le mausolée de Dar-el Imam

Dans la cour du mausolée de Dar-el-Imam

Le mausolée possède deux salles sous coupole dont les dômes sont revêtus de tuiles émaillées. La plus petite des deux salles renferme le cénotaphe et vient d’être restaurée. La plus grande attend encore la restauration.

  • Vue partielle du cénotaphe
  • Dans la grande salle

Le mausolée de Baba Ghasem

Mausolée de Baba Ghasem

Ce mausolée est un petit édifice du XIVe siècle (période il-khanide) dont la coupole prismatique domine une base octogonale. Il abrite le cénotaphe d’un saint sunnite.

Le portail à stalactites est surmonté d’une inscription calligraphique qui date de 1634, époque d’une rénovation de l’édifice. Elle est l’œuvre d’un calligraphe réputé, Mohammad Reza Imami.

Retour à Ispahan

Retour à la carte d’Iran


Article mis à jour le mardi 6 août 2019