Le site de Madeleine et Pascal

Khoy

14 août 2019, par Madeleine, Pascal

Deuxième ville de l’Azerbaïdjan occidental après la capitale Orumiyeh, Khoy fut une ville commerçante sur les routes des caravanes. Elle devint ensuite un enjeu dans les luttes qui opposèrent aux XVIe et XVIIe siècles l’Empire ottoman et la Perse safavide puis au XIXe siècle l’Empire russe et l’Empire perse.

Son nom, qui signifie "sel" en kurde, rappelle la présence de mines de sel dans la région.

Le tombeau de Shams-e Tabrizi

Shams-e Tabrîzî est un mystique soufi né à Tabriz en 1185 et mort à Khoy en 1248. C’est lui qui initia au soufisme Jalâl ud Dîn Rûmî, également connu sous le nom de Mevlana, avec qui il vécut quelques années à Konya.

La tombe de Shams-e Tabrizi se trouve au fond d’une place dédiée au souvenir du poète et dominée par un étrange minaret.

L’esplanade dédiée à la mémoire de Shams-e Tabrizi

  • Hommage au poète
  • Un poème
  • Le regard est attiré par un étonnant minaret
  • Un examen attentif montre que les excroissances
  • La tombe du poète
  • Décor moderne inspiré du sceau du poète

La mosquée de Mottaleb Khan

Cette mosquée date de l’époque ilkhanide mais a été reconstruite à l’époque qadjare,

À l’arrivée, on découvre ce qui subsiste vraisemblablement d’une grande mosquée de plan persan à quatre iwans : l’iwan majeur et la salle de prière.

L’édifice frappe par les lits de briques qui constituent un décor en relief de lignes horizontales couvrant entièrement les murs extérieurs.

Arrivée à la mosquée de Mottaleb Khan

  • L’iwan est surmonté d’une vaste baie qui ne (...)
  • Vue rapprochée de la baie précédente
  • Une des ailes de l’iwan
  • Vestiges d’une trompe dans l’iwan
  • Dans l’iwan : au-delà de l’arcade, la salle de (...)

La salle de prière n’a plus de coupole, ce qui permet, pour une fois, d’admirer son architecture en pleine lumière. Sa structure octogonale appuyée comme à l’ordinaire sur une base carrée est remarquable par ses deux étages de grandes niches.

Dans la salle de prière : une structure octogonale appuyée sur une base carrée


  • Dans un angle : les deux niveaux de grandes (...)
  • La niche du mirhab et ses stucs
  • Les deux niveaux de niches, dans un autre (...)

Un édifice qadjar sur la tombe de l’imâmzâdeh Agha Seyyed Yaghoub

Cette construction héberge un espace de convivialité et de méditation établi sur les lieux de la tombe d’un imâmzâdeh (descendant d’un Imâm) mort en 1345 et de quelques-uns de ses disciples.

L’édifice est remarquable par son décor extérieur de céramiques émaillées très caractéristiques de l’ère qadjare.

La façade, du côté de la cour


  • Un petit minaret qâdjâr
  • Le lion surmonté d’un soleil, emblème de la (...)

Le bazar et sa Porte de pierre

L’architecture du bazar date des XVIIIe et XIXe siècles.

  • Savon artisanal

Dans le bazar, un passage conduit vers une petite mosquée toute neuve.

  • Passage vers la mosquée
  • Cour de la mosquée
  • La salle de prière
  • Détail du décor de briques
  • Retour vers le bazar

À l’une des extrémités du bazar se trouve la Porte de pierre : son nom n’est pas indifférent dans un pays où le matériau de construction est la brique. Si la date d’édification de cette porte est incertaine, l’emploi de pierres blanches et noires alternées peut faire penser au style mameluk mais aussi à l’usage de pierres bicolores dans la construction des églises arméniennes.

  • La Porte de pierre, vue de l’extérieur de la (...)
  • La porte se trouve au bout du bazar
  • Un lion sculpté sur la porte

L’imâmzâdeh Seyyed Bahule

L’imâmzâdeh Seyyed Bahule

L’imâmzâdeh Seyyed Bahule est un édifice moderne très richement décoré avec une profusion de miroirs et de couleurs éclatantes.
Il semble qu’il s’agisse d’un édifice très important : la visite montre qu’il héberge un cimetière de martyrs de la guerre Iran-Irak et ceci explique peut-être son caractère particulièrement solennel et somptueux.

  • Le hall d’entrée
  • Entrée dans le sanctuaire
  • Côté hommes
  • Le cénotaphe
  • Côté femmes


La coupole


  • Miroirs et faïences étincelants
  • Détail du plafond
  • Panneau mural de faïence multicolore
  • Décor du sol

  • Affiche pédagogique
  • Affiche pédagogique
  • Derrière une vitre, un cimetière des martyrs


Article mis à jour le vendredi 13 septembre 2019