Le site de Madeleine et Pascal

Orumiyeh

La capitale de l’Azerbaïdjan occidental

16 août 2019, par Madeleine, Pascal

Orumiyeh est la capitale de l’Azerbaïdjan occidental. Elle est située à 1300 mètres d’altitude et proche de la rive occidentale du lac Orumiyeh. C’est, par sa population, la dixième ville d’Iran.

Nous visitons la grande mosquée du vendredi, d’époque seldjoukide, qui conserve un remarquable mirhab de stuc d’époque ilkhanide, l’église assyrienne Sainte-Marie et le mausolée Se-Gonbad.

En ville

Le marché du centre


  • En revenant de l’église Sainte-Marie vers la (...)

  • Édifice public de style qadjar
  • Une place circulaire dans le style qadjar
  • Une maison inspirée par l’esthétique européenne (...)
  • Détail de la maison précédente

La mosquée du vendredi

La mosquée, vue de l’arrière avec, sur la gauche, une salle sous petites coupoles

La première mosquée d’Orumiyeh date du VIIe siècle mais l’architecture actuelle de la mosquée du vendredi est seldjoukide. L’édifice fut restauré à plusieurs reprises aux XVIIIe et XIXe siècles.

  • En contournant l’édifice ; la base de la (...)
  • La façade principale
  • Dans la salle sous petites coupoles

  • Sous la grande coupole
  • Le mirhab et la coupole
  • Détail de la coupole, au-dessus du mirhab

La construction fut complétée à l’époque ilkhanide par un exceptionnel mirhab en stuc. Il est considéré comme l’une des réalisations les plus complexes et les plus finement ornées de cette période.

L’église assyrienne Sainte-Marie

L’église assyrienne Sainte-Marie, à droite, et l’église moderne, à gauche

Cette église, de rite assyrien, daterait de l’époque sassanide. La tradition assyrienne raconte qu’elle aurait été établie sur le site d’un ancien temple du feu zoroastrien. Son plan carré, sa construction en pierres assemblées par un mortier et ses arches confirment cette antiquité.

  • Au centre de l’église
  • Pilier de renfort dans un mur en pierre
  • Un décor très dépouillé
  • L’ancienne salle réservée aux femmes abrite (...)
  • Depuis cette salle, des ouvertures dans la (...)
  • Cette tombe, inscrite à la fois en alphabets (...)
  • En sortant de l’église

Dans la cour sont entreposés des monuments, stèles et pierres tombales datant de différentes époques.


Le mausolée Se-Gonbad

Cette tour funéraire en brique date de l’ère seldjoukide.


Article mis à jour le dimanche 18 août 2019