Le site de Madeleine et Pascal

Jerash

Une riche cité romaine de la Décapole

3 juillet 2021, par Madeleine, Pascal

À l’époque hellénistique, la Décapole était un ensemble de villes fondées par les soldats d’Alexandre, souvent à partir d’agglomérations plus anciennes. Sur les routes commerciales venues d’Arabie, Jerash était l’une de ces cités, ainsi qu’Amman et de même que Qanawat et Damas en Syrie.

La cité fondée par les Grecs à Jerash était établie sur un site antérieur du nom de Gerashu, peuplé dès le premier millénaire av. J.-C. par des populations sémitiques.

À l’issue de la conquête de la Syrie par Pompée en 63 av. J.-C., la Décapole subsista, en tant que subdivision administrative romaine.

La Gerasa romaine bénéficia de la construction de la via Trajana destinée à faciliter l’accès à la province d’Arabie pétrée récemment annexée par Trajan (r. 98-117). Elle fut visitée par son successeur Hadrien et atteignit sa splendeur maximale au IIIe siècle.

La ville moderne, vue depuis le temple de Zeus

La ville romaine est édifiée dans un calcaire de couleur rose orangé. Elle est contigue à la ville moderne créée au XIXe siècle.

L’arc de triomphe d’Hadrien érigé en 129, au sud de la ville - Photo 1999

Les photos ont été prises en 1999 et plusieurs monuments, dont l’arc de triomphe d’Hadrien, ont pu être partiellement reconstitués depuis cette date.

  • À proximité de la porte sud de la ville (...)
  • La place ovale, vue depuis le temple de (...)
  • Au pied du temple de Zeus, la place ovale
    À l’arrière-plan, le cardo traverse la ville en (...)
  • Le dallage de la place ovale
  • Au premier plan, trois colonnes de la place (...)
  • Le mur de scène du théâtre sud
  • Le temple d’Artémis, patronne de la ville
  • Colonnes corinthiennes du temple d’Artémis
  • Escalier conduisant à la terrasse du temple (...)
  • Dans le bouleuterion ou théâtre nord
  • Une vasque, au pied du grand nymphée

Au IVe siècle, la communauté chrétienne était nombreuse et on a retrouvé les traces de treize églises aux sols recouverts de mosaïques.

Bases de colonne et mosaïque de sol dans la cathédrale Saint-Théodore


Article mis à jour le mardi 6 juillet 2021