Le site de Madeleine et Pascal

Reliefs et inscriptions rupestres

Les œuvres rupestres sont sculptées (bas-reliefs), gravées (inscriptions, incisions) ou peintes sur des rochers, le plus souvent en plein air.

On oppose l’art rupestre à l’art pariétal qui concerne les parois des grottes ou cavernes.

  • Reliefs rupestres de Tang-e Chowgan

    Vue d’ensemble
    Vue d’ensemble

    Le site de Tang-e Chowgan se trouve près de la ville ancienne de Bishâpûr, là où une rivière débouche dans la plaine en sortant d’une gorge escarpée. Six reliefs rupestres sont sculptés sur les falaises des deux rives, à l’entrée de la gorge.

  • Inscription monumentale de Behistun (Iran)

    Vue rapprochée
    Vue rapprochée

    Une inscription monumentale est gravée sur une falaise du mont Behistun, dans la province de Kermanshah, le long de la haute route d’Ecbatane à Babylone. Elle décrit les conquêtes de Darius Ier en trois langues, le vieux-persan, l’élamite et l’akkadien. Cette inscription a joué un rôle crucial dans le déchiffrement de l’écriture cunéiforme.

  • Gandj Nameh : deux inscriptions rupestres achéménides

    Les deux inscriptions
    Les deux inscriptions

    À quelques kilomètres à l’ouest d’Hamadan, une étroite vallée débouche dans la plaine par une cascade. À proximité se trouvent deux inscriptions taillées dans le rocher.
    Les textes sont en caractères cunéiformes et en trois langues : élamite, vieux perse et akkadien. L’inscription de gauche est attribuée à Darius. Celle de droite est due à Xerxès Ier (486-465).

  • Reliefs sassanides près de Firuzâbâd

    Investiture d’Ardashîr Ier
    Investiture d’Ardashîr Ier

    La route qui vient de Shiraz emprunte, peu avant d’arriver à Firuzâbâd, la gorge de Tang-e Ab. En haut de la falaise, sur un promontoire dominant la vallée qui conduit à la vaste plaine de Firuzâbâd, se trouve le château fortifié Qaleh-ye Dokhtar construit par Ardashîr avant l’édification de son palais de Firuzâbâd. Cet édifice se trouve dans un lieu stratégique, déjà occupé à la fin de la domination parthe.
    Un peu plus loin dans la vallée, deux reliefs rupestres célèbrent, l’un, l’investiture d’Ardashîr Ier et l’autre la bataille d’Hormizdagan.

  • Tombeaux achéménides à Naqsh-e Rostam

    Vue rapprochée du tombeau de Xerxès I<sup>er</sup>
    Vue rapprochée du tombeau de Xerxès Ier

    Quand Darius Ier décide de faire construire son tombeau, il choisit un lieu sacré où se trouvaient déjà des reliefs d’époque élamite. Plusieurs de ses successeurs éliront ce même site pour leur tombeau.

  • Reliefs rupestres sassanides à Naqsh-e Rostam

    Victoire équestre d’Hormizd
    Victoire équestre d’Hormizd

    Cinq siècles plus tard, les rois sassanides, inscrivant leur domination dans la continuité de l’empire achéménide, choisiront de se faire représenter sur les mêmes lieux.

  • Naqsh-e Rajab, reliefs rupestres sassanides près de Persépolis

    L’investiture d’Ardashîr I<sup>er</sup>
    L’investiture d’Ardashîr Ier

    Le nom de Naqsh-e Rajab signifie Le tableau de Rajab. Les reliefs rupestres de Naqsh-e Rajab datent des débuts de l’époque sassanide. Ils concernent deux souverains : Ardashîr Ier, fondateur de la dynastie sassanide, qui régna de 224 à 241 de notre ère et Shâpûr Ier son fils qui régna de 241 à 272.

  • Les gravures rupestres d’Aït Ouaazik dans le sud marocain

    Les gravures rupestres sont très nombreuses au Maroc. Le site d’Aït-Ouaazik s’atteint en quittant, par une piste, la route nationale peu après Tazzarine.
    Les gravures représentent des animaux, des éléments végétaux ou des symboles plus abstraits. Elles se trouvent sur des pierres déposées sur le sol et pourraient dater de 5000 ans avant l’ère commune.

  • Le relief de la descente du Gange à Mahabalipuram (Inde)

    Le relief de la descente du Gange
    Le relief de la descente du Gange

    Un grand port, connu de la Grèce antique, existait sur le site de Mahabalipuram dès le début de notre ère. La splendeur de la ville date des VIIe et VIIIe siècles, époque où la dynastie des Pallava fit graver l’immense relief rupestre de la Descente du Gange, excaver les temples de la Colline et édifier les premiers monuments de l’Inde du sud.
    Les temples du Rivage sont des sanctuaires excavés dans le roc et des bas-reliefs y sont gravés

  • Le bas-relief sassanide de Khan Takhti en Azerbaîdjan iranien

    En tête chevauche Ardashir Ier, coiffé du corymbos et rubans au vent
    En tête chevauche Ardashir Ier, coiffé du corymbos et rubans au vent

    Le bas-relief représente le roi Ardâshîr Ier (r. 224-241), fondateur de la dynastie sassanide et son fils Shâpûr, futur Shâpûr Ier (r. 242-272). Ils reçoivent l’hommage des Arméniens après la conquête (252-253) du Royaume d’Arménie qui marqua une victoire sur l’empire romain.