Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Espagne > Burgos > Le monastère San Pedro de Cardeña

Le monastère San Pedro de Cardeña

Le souvenir de Rodrigo Diaz de Bibar et de Ximena Diaz
1er septembre 2013, par Madeleine, Pascal
 

Abritant aujourd’hui une petite communauté cistercienne, le très ancien monastère san Pedro de Cardeña est lié à l’histoire du Cid et de Chimène.

Une fondation est consignée dans des annales en 899 mais un monastère aurait été actif dès l’époque wisigothe. En 953, plus de deux cents moines furent massacrés par les musulmans, lors d’une offensive vers le nord. Les martyrs de Cardeña furent inhumés dans le cloître et la tradition affirme que chaque année, la terre du cloître se colorait en rouge à la date anniversaire du forfait.

À gauche, l’entrée principale et à l’extrême-droite, l’église

La prospérité du monastère durant le haut Moyen Âge reposa sur le savoir faire des moines copistes qui réalisèrent au scriptorium des œuvres d’une qualité exceptionnelle.

L’église actuelle date du XVIe siècle et respecte la tradition de l’austérité cistercienne. Elle comporte une chapelle baroque de 1753, dite chapelle des héros, où furent transportés les restes du Cid : après une première inhumation dans la cathédrale de Valencia en 1099, son épouse Ximena Diaz dut quitter la ville en 1102 et ramena son corps au monastère san Pedro de Cardeña où elle se retira. Les restes du Cid et de Chimène furent par la suite transportés à la cathédrale de Burgos mais deux gisants subsistent dans la chapelle qui comporte aussi des inscriptions liées à la famille du Cid et à divers rois et juges de Castille.

La façade du monastère date du XVIIe siècle et comporte une statue équestre du Cid.

  • Détail de la façade avec la statue équestre du (...)
  • Accès à l’église
  • Vue d’ensemble de l’église
  • Le chœur
  • La peinture des nervures de la voûte du chœur (...)
  • La chapelle des héros
  • Gisants du Cid et de Chimène
  • Fac-similé d’un manuscrit réalisé au monastère
  • Fontaine dans le style Renaissance
  • Le cloître des martyrs
  • Autre vue du cloître

Le monastère fut, pendant la Guerre d’Espagne, un camp de concentration pour les prisonniers de guerre. Il abrite à nouveau, depuis 1942, une petite communauté cistercienne de moines trappistes.

Retour à l’article Burgos
Retour à la Carte d’Espagne


Article mis à jour le 16 octobre 2018