Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Espagne > Catalogne > Barcelone > À Barcelone, à travers le quartier de la Ribera

À Barcelone, à travers le quartier de la Ribera

6 juin 2018, par Madeleine, Pascal

La Ribera, littéralement, "Le bord de l’eau", désigne l’ancien quartier, proche du rivage, où résidaient les marins mais aussi de riches armateurs dès l’époque médiévale. Une grande partie du quartier fut rasée après le siège de 1714, lorsque le roi Philippe V de Bourbon y fit construire une citadelle, la Ciutadella, pour mieux surveiller la ville rebelle.

À la fin du XIXe siècle, le nationalisme catalan revendiqua la destruction de cette citadelle qui fut à son tour rasée et remplacée par un parc où se tint, en 1888, l’Exposition universelle.

La basilique Sainte-Marie-de-la-mer qui se trouve au cœur duquartier fait l’objet d’un article séparé.

Sur le Passeig de Luis Companys

L’Arc de triomphe, vu depuis l’allée centrale de l’avenue de Luis Companys

L’accès à cette avenue monumentale est marqué par un arc de triomphe en briques qui constituait l’entrée de l’Exposition universelle de 1888.

L’avenue porte le nom d’une figure du nationalisme catalan, l’avocat révolutionnaire Luys Companys qui fut président de la Généralité de Catalogne de 1934 à sa mort. En 1939, après l’occupation de la Catalogne par l’armée franquiste, il se réfugia en France. Mais dès 1940, les autorités françaises le remirent à la Gestapo. Celle-ci le livra alors aux autorités espagnoles qui le firent fusiller à Barcelone.

Le Passeig de Luis Companys conduit vers le Parc de la citadelle.

Dans le Parc de la citadelle

La serre de verre et fer (1884) qui abrite les espèces tropicales



L’ancien marché El Born

Cet marché de fer et de verre fut construit au XIXe siècle sur ce qui restait des anciens quartiers de la Ribera.

Il est aujourd’hui transformé en un centre de culture et de mémoire où sont en particulier présentés les vestiges de la ville du XVIIe et du début du XVIIIe siècle mis au jour lors des fouilles.

Carrer de Moncada

Des céramiques sous les balcons, dans cette belle maison plutôt récente

Le long de l’étroite rue de Montcada se succèdent les palais des familles de marchands et d’armateurs qui firent fortune aux XIIIe et XIVe siècles lorsque la marine barcelonaise dominait le trafic maritime en Méditerranée occidentale. Le musée Picasso occupe plusieurs de ces palais.

Jusqu’au quartier Sainte-Catherine

Le marché Sainte-Catherine

Un peu plus au nord, dans le quartier Sainte-Catherine, se trouve un beau marché, le Mercat de Santa Catarina. Ouvert en 1848, il a été doté en 2004 d’un toit ondulant en mosaïque colorée, œuvre d’un architecte catalan.