Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Espagne > Oviedo > Oviedo, la ville moderne

Oviedo, la ville moderne

4 novembre 2014, par Madeleine, Pascal
 

La province des Asturies fut, jusqu’au milieu du XXe siècle, une grande région minière, sidérurgique et ouvrière. La tradition métallurgique s’exprime symboliquement de nos jours à travers les dizaines de statues, essentiellement des bronzes, disséminées dans la ville.

Oviedo, depuis le début du XIXe siècle

En 1808, les habitants d’Oviedo furent les premiers Espagnols à rejeter l’invasion de l’Espagne par l’armée napoléonienne. Les troupes françaises furent repoussées après avoir occupé la ville pendant un an.

En octobre 1934, des évènements violents se déroulèrent pendant la révolte des Asturies : les mineurs, mécontents de leurs conditions de vie misérables, causèrent la destruction d’une bonne partie de la ville. De nombreux bâtiments furent incendiés et la chambre sainte de la cathédrale fut dynamitée. La ville fut réoccupée fin octobre 1934 par les troupes du général Ochoa. Malgré les promesses faites aux insurgés lors de leur reddition, la répression de l’insurrection, confiée au général Francisco Franco, fut particulièrement brutale et sanglante. La ville sortit ravagée de la guerre d’Espagne.

Architecture du XIXe et du XXe siècles

  • Conseil du gouvernement de la province des (...)
  • Siège du syndicat UGT
  • Siège de la CajAstur
  • Banque Herrero

L’église San Juan, dédiée à saint Jean Baptiste, fut construite entre 1912 et 1915, en style éclectique et en pierre rose et blanche, avec une prédominance de formes néoromanes et une profusion de pinacles et chapiteaux.

  • L’église San Juan
  • La nef
  • La coupole

Architecture du XXIe siècle

Des statues de bronze dans toute la ville

  • La Maternidad du sculpteur colombien Botero
  • Les Ménines, près de la gare
  • Wooddy Allen, de Vicente Santarua

  • Femme assise
  • L’étudiante
  • La Maternidad de Fernando Botero

  • Asturcones de Manolo Valdés
    Cette sculpture est au pied du siège de la (...)
  • Dans Campo San Francisco
  • Diestro de Miguel Berrocal
    C’est un buste de torero.
  • Au pied du siège du syndicat UGT des Asturies



Article mis à jour le 17 octobre 2018