Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Chine > Dunhuang, les dunes et le lac du Croissant de Lune

Dunhuang, les dunes et le lac du Croissant de Lune

"La préfecture du sable"

10 octobre 2018, par Madeleine, Pascal

Autrefois appelée Shazhou, "La préfecture du sable", Dunhuang est située à l’extrême ouest du désert de Gobi, à proximité d’une petite oasis. Elle se trouve plus précisément près de la jonction des deux pistes caravanières qui partaient vers l’ouest pour contourner le désert du Taklamakhan, l’une par le nord, l’autre par le sud, en direction de l’Asie centrale.

La ville fut fondée en 111 av. J.-C. par les Han, près d’une oasis, sur une décision de l’empereur Han Wudi et après une campagne contre les Huns. L’empire du Tibet s’empara de Dunhuang au cours de la seconde moitié du VIIIe siècle et les Tibétains n’en furent chassés que vers la fin de la dynastie Tang, en 851. Après la chute des Tang, la ville se retrouva sous la domination de populations non chinoises et ne redevint définitivement chinoise qu’à l’issue de l’invasion mongole, sous les Yuan. Elle fut pendant longtemps le poste le plus avancé de l’empire chinois en direction de l’ouest.

Arrivée à "La préfecture du sable"

En ville

Le décor urbain met à l’honneur les musiciennes et danseuses qui se produisaient le long des routes des caravanes.

Sur la place principale de la ville


Les dunes et le lac du Croissant de Lune

L’entrée monumentale des dunes du Croissant de Lune

À quelques kilomètres de la ville, des dunes de sable attirent les touristes. Elles sont aménagées comme un véritable parc d’attractions.


Eh oui, ce site a le label de l’UNESCO

Le marché de nuit à Dunhuang

Sur l’avenue principale, l’entrée du marché de nuit



À travers les faubourgs de Dunhuang

En quittant Dunhuang pour rejoindre la gare du TGV qui nous conduira à Turfan, nous traversons des quartiers moins touristiques.

Le long d’avenues désertes, les constructions ont la couleur du désert, souvent égayée de rouge.

Mais Dunhuang est aussi une oasis et on finit par en avoir une preuve, à quelques minutes seulement.

Peuplier, céréales, maîs et vigne



Article mis à jour le vendredi 12 octobre 2018